Press

Cinq idées pour continuer à nager
Depuis le premier confinement, et excepté un répit estival, il est compliqué pour les amateurs de natation de pratiquer crawl, brasse, dos, ou même papillon.
Troisième confinement : Stupeur et tremblements dans le secteur de l’hôtellerie
Avec ce troisième confinement, le secteur de l’hôtellerie est menacé par des fermetures définitives. Néanmoins, de plus en plus de professionnels proposent des espaces où télétravailler… dans les lobbys comme dans leurs chambres.
Courchevel, Maurice, la Barbade... Ces paradis qui tentent d'attirer les télétravailleurs
Privés de touristes, les hôtels se reconvertissent et tentent d'attirer les télétravailleurs. Un mois sur les pentes enneigées de Courchevel ou un an sur les plages paradisiaques des Caraïbes, tour d'horizon de ces lieux de confinements hors normes. Et de ce qu'il faut savoir avant de se jeter sur sa valise.
Dayuse ou le nouveau visage de l’hôtellerie
Après avoir travaillé dix ans dans l’hôtellerie, David Lebée co-fondateur de Dayuse, a mis le doigt sur un marché très prometteur : la réservation des chambres d’hôtel en journée, pour quelques heures, à des prix réduits et pas seulement pour des rendez-vous coquins. Avec une stratégie de développement international très agile, la start-up s’est imposée dans le secteur en pleine croissance de « l’Hotel office » ou de la « workspitality ». Rencontre.
Le secteur hôtelier de nouveau dans de beaux draps
Les touristes manquent à la France. «En général, à cette époque de l'année, on a beaucoup d'Anglais et d'Américains, mais là…» soupire Didier Rivière, propriétaire du Saint-Rémy, hôtel cinq étoiles provençal, à une vingtaine de kilomètres au sud d'Avignon. Reste la clientèle française, «mais elle vient seulement le week-end et pendant les vacances, et l'addition est peu élevée. La semaine, il n'y a plus de séminaires… J'ai seulement 15% de réservations». Il relativise : «Je m'en sors mieux qu'à Paris, parce que je dépends moins de la clientèle d'affaires. Et je suis propriétaire des murs donc je peux avoir des reports d'échéances, alors qu'un locataire doit payer le loyer sans revenus.»
Travail, évasion et plus si affinités… à Paris, le bon filon des chambres d’hôtel à la journée
La plateforme Dayuse propose des chambres à la journée à prix cassés. Pour les professionnels, c’est un moyen de combler le manquer à gagner dû à l’absence de clientèle internationale...
L’hôtellerie essaie de s’adapter à l’essor du télétravail
Privés des touristes d’affaires, des hôtels de grandes métropoles tentent de commercialiser leurs chambres comme des espaces de travail. Une nouvelle étape dans l’hybridation des espaces hôteliers.
C'est encore mieux l'après-midi
Oublié le traditionnel «  5 à 7  ». Désormais, la sieste crapuleuse se veut chic et branchée, et se programme à toute heure de la journée, parfois même à la dernière minute, dans des établissements dédiés. Lancée en 2010, la plateforme Dayuse fut l'une des premières en France à démocratiser l'hôtellerie de jour, pour travailler, profiter de la piscine ou… plus si affinités. Le tout dans des 3, 4 et 5 étoiles, aux antipodes des lieux glauques, excentrés, à la propreté douteuse, qui ont longtemps prévalu sur ce marché. L'intérêt était double : délester les clients de la logistique du plaisir et permettre aux hôteliers de rentabiliser leur affaire en journée. Moins sélect, mais tout aussi exotique – et pour cause, le concept vient du Japon -, le Love Hotel, situé au cœur de Paris, n'entend pas encore dupliquer ses 7 200 adresses tokyoïtes dans la capitale, mais promet une escale ludique et décomplexée. Au menu, une vingtaine de chambres thématiques, disponibles pour une heure (à partir de 25 euros) ou plus, un jacuzzi, une boutique et quantité de gadgets inclus dans le prix ou en option. Autant dire qu'ici, on dort peu. Mais qu'importe le but tant que l'élégance reste. La preuve en cinq adresses feutrées, hautement recommandables, à expérimenter de nuit comme de jour.
Quand le travail s'invite à l'hôtel
Face à la montée en puissance du coworking, les groupes hôteliers innovent en multipliant les concepts ou en convertissant des espaces peu utilisés en journée afin de répondre aux attentes de leurs hôtes, mais aussi pour attirer une clientèle d'affaires plus locale.
David Lebée, Fondateur et CEO chez Dayuse
Le marché de l’hôtellerie évolue et nous assistons aujourd’hui à une fragmentation de l’offre. Une clientèle qui souhaite payer uniquement ce qu’elle consomme, que ce soit dans le loisir ou sur la cible affaires. La société Dayuse, née de cette tendance, propose aux voyageurs de réserver des chambres d’hôtels sur un créneau horaire précis en journée, et non plus uniquement à la nuitée. Selon David Lebée, fondateur et CEO de Dayuse, les acteurs du marché doivent désormais s’adapter aux nouveaux usages et s’appuyer sur la digitalisation pour répondre aux besoins des consommateurs.
Le numérique change la donne
Les voyageurs d'affaires d'aujourd'hui réclament plus de technologies pour simplifier la gestion de leurs déplacement professionnels, tout en exigeant plus de libertés, quitte à outrepasser parfois les règles édictées par leurs entreprises. Pour survivre, les agences doivent relever ce double défi.
Quand l'hôtellerie se réinvente
Nouveaux besoins, nouveaux usages, nouveaux canaux de réservation : quand le client change et que vous êtes hôtelier, vous avez tout intérêt à suivre le mouvement. Visite guidée à la découverte de quelques nouveaux concepts, mais pas forcément de nouveaux acteurs !
Dayuse renforce sa position sur le marché du voyage d’affaires
En signant avec CDS Groupe, Dayuse renforce sa position sur le marché du voyage d’affaires
Uvet France et Dayuse.com partenaires
Uvet France et Dayuse.com ont signé un partenariat.
Uvet France et Dayuse.com ont signé un partenariat
En signant avec Dayuse.com, Uvet France propose « un nouveau regard sur les déplacements professionnels des entreprises ».
Uvet France et Dayuse vont proposer des hôtels pour la journée
Uvet France, réseau spécialisé dans les voyages d’affaires en France et Dayuse.com, plateforme de réservation d’hôtels en ligne, ont signé un partenariat. Le but : proposer des hôtels en journée aux clients d'Uvet.
Voyage d’affaires : Uvet et Dayuse signent un partenariat
Uvet, réseau spécialisé dans les voyages d’affaire en France, a signé un contrat avec Dayuse.com, plateforme de réservation d’hôtels en ligne.
#ESCAET : Le Day Use, une nouvelle façon de voyager lors d’un déplacement professionnel
Longue escale, vol retardé, rendez-vous d’affaires annulé, structure peu adaptée pour une réunion … Voici de nombreux aléas rencontrés par les voyageurs d’affaires pendant leurs déplacements professionnels. Aujourd’hui, ces galères du quotidien peuvent être évitées grâce au « Day Use »,
UNE JOURNÉE AU C.O.Q HÔTEL
Au coeur du 13ème arrondissement, tout près de la fameuse Place d’Italie, se niche un endroit isolé de tout (ou presque) : Le C.O.Q Hôtel. Une belle découverte parisienne, où se côtoient des petits objets chinées, des chaises design et des lits plus confortables les uns que les autres, dans lesquels on passerait bien la journée. Et ça tombe bien, en bon petit camionneur, c’est ce que je me suis décidé à faire, toujours dans l’optique de travailler, et de trouver des nouvelles idées de blagues lourdes à vous proposer. Une journée donc, que j’ai passé ici, dans cette bonne adresse parisienne. Oui, vous avez bien lu, j’ai dit « journée », non pas « nuit », car grâce à l’application Dayuse, il est possible de séjourner dans un hôtel uniquement le jour, sans devoir payer une nuitée « inutile ». J’habite Paris, et le principe me tentait principalement pour travailler dans un endroit différent, et pouvoir profiter des services d’une chambre haut de gamme sans en payer la nuit. C’est donc ici, dans cette petite chambre avec balcon, que j’ai pris place pour ce nouveau look, histoire de trouver l’inspiration plus facilement !
Dayuse s'invite à la télévision
Dayuse met en place une campagne de publicité à la télévision afin de développer sa notoriété.